Qui sommes-nous ?

Nonumoï est une compagnie de théâtre française, créée en 2008 à Gennevilliers sous l’impulsion de Delphine Salkin, metteur en scène, actrice, autrice et créatrice radiophonique, en collaboration avec Daniel Loayza (dramaturge, traducteur) et depuis 2011 avec Pascale Salkin (créatrice sonore, compositrice ainsi que co-auteur et co-metteur en scène des spectacles avec la troupe de Gennevilliers).

Delphine Salkin est belge et vit en région parisienne. Elle est metteur en scène. Diplômée de l’INSAS (Bruxelles), elle a d’abord travaillé comme actrice, puis assistante, metteur en scène, répétitrice, coach d’acteurs au cinéma et au théâtre. Elle est également créatrice radiophonique (documentaires et fictions).  Elle a été membre actif du collectif A Mots Découverts entre 2007 et 2017.

Elle est professeur de théâtre, titulaire du Diplôme d’Etat
Professeur chargée de cours au Cours Florent – Paris et dans d’autres structures plus ponctuellement.

À Bruxelles, elle a joué pour différents metteurs en scènes dont M.Dezoteux, Th.Debroux, Stéphane Olivier et en France pour Georges Lavaudant dans plusieurs spectacles.  Elle a mis en scène La leçon d’anatomie de Larry Tremblay, puis a présenté une étape d’ Intérieur voix (première version) au Nouveau Théâtre de Montreuil.  En 2014, elle a mis en scène Sous la ceinture de Richard Dresser au Tnba (Bordeaux, Théâtre 95 – Cergy, Théâtre Varia – Bruxelles, Théâtre des Célestins – Lyon). Une première version théâtrale d’Intérieur voix a été créée au Théâtre du Rideau fin 2014 avec Delphine Salkin, Isabelle Dumont, Pierre Sartenaer et Raymond Delepierre.  Intérieur voix a remporté le Prix de la Meilleure Création artistique et sonore 2014. Une deuxième création d’Intérieur voix s’est réalisée au Théâtre du Rideau en décembre 2019 dans la même distribution.

En 2020, Delphine Salkin a mis en scène Splendeur d’Abi Morgan dans la traduction de Daniel Loayza avec Christiane Cohendy, Laurence Roy, Anne Sée et Roxanne Roux. Production Théâtre de Sénart et tournée dans plusieurs villes françaises.

Depuis février 2021, elle a entamé une collaboration avec la chorégraphe Mathilde Laroque (Bruxelles) et l’a co-mis en scène dans Je suis Nijinski (Bruxelles, Namur)

En novembre 2021 elle a mis en scène la chanteuse Clara Inglese dans La voix humaine de Poulenc/Cocteau au Théâtre des Martyrs (version concert).

Avec Pascale Salkin, elle travaille et met en scène des spectacles avec une troupe basée à Gennevilliers dans un cadre pédagogique. 

Tous les spectacles ont été créés et produits au Théâtre de la MDC de Gennevilliers.

Elle a réalisé avec Marie-Laure Ciboulet trois documentaires radiophoniques pour France Culture : Intérieur voix (nominé au Prix Europa en octobre 2012), Bonjour voisines (2016) et Chute, portrait de mon frère en profil perdu (2020). Elle a réalisé d’autres créations sonores (cf créations radiophoniques). 

Daniel Loayza est né à Paris en 1961. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (rue d’Ulm, promotion 1982 L), il a étudié les lettres classiques et la philosophie à Paris IV et à Paris X.

En 1988, il rencontre Georges Lavaudant, qui l’engage comme dramaturge et lui commande ses premières traductions théâtrales. Depuis, Daniel Loayza a collaboré à plus d’une vingtaine de ses mises en scène. Il a également travaillé avec Patrice Chéreau, Luc Bondy, Catherine Marnas, Dominique Pitoiset, le collectif belge Transquinquennal ou Patrick Pineau, entre autres. Outre ses nombreuses traductions de Shakespeare, Eschyle, Esope, Platon (parues chez Flammarion dans la collection GF, la dernière en date étant Le Conte d’hiver, de Shakespeare, en 2016), Edward Albee, Tennessee Williams, Howard Barker, Tracy Letts, Arthur Miller, Rafael Spregelburd, Abi Morgan ou Bertolt Brecht (parfois accompagnées d’introductions, de postfaces ou de notes), il a publié plusieurs articles sur des sujets divers (théâtre, traduction, littérature antique ou contemporaine, philosophie) dans des revues telles que Po&sie, Vacarme ou Ubu-Scènes d’Europe, ainsi que dans différents recueils. Sa version d’ Une Bête sur la Lune, de Richard Kalinoski (mise en scène d’Irina Brook), lui a valu en 2001 un Molière de la meilleure adaptation.

Professeur agrégé de lettres classiques (promotion 1986) et titulaire d’un DEA de philosophie, il a été détaché à l’Odéon-Théâtre de l’Europe en qualité de conseiller artistique et rédacteur durant 25 ans, il a présidé de 2015 à 2018 la Commission nationale d’aide à la création dramatique. Il est actuellement professeur dans deux Khagnes : à Louis Le grand (français/philo) et à Sainte Marie de Neuilly (lettres classiques).

Plus de renseignements sur :

www.theatre-contemporain.net

https://www.editionstheatrales.fr/auteurs/daniel-loayza-406.html

https://www.theatre-video.net/video/Entretien-avec-Georges-Lavaudant-1428

https://www.babelio.com/auteur/Daniel-Loayza/167539

Pascale Salkin est née à Liège (Belgique) et vit en région parisienne depuis 2002. Formée à L’INSAS à Bruxelles, elle a travaillé principalement en tant que comédienne – au Théâtre Varia pendant une douzaine d’années – sous la direction de Michel Dezoteux, Marcel Delval, Bernard Yerlès et Martine Wyckaert (Shakespeare, Strindberg, Schwab, Racine, Molière, Feydeau….). Elle a également tourné au cinéma avec Chantal Akerman, Jacques Doillon, Jacques Rivette et André Delvaux, entre autres.

Compositrice, musicienne et chanteuse, elle a enregistré un premier album en français sous le nom de Ripley (sorti avec l’aide de la communauté française de Belgique), puis un second album en anglais en 2004 : Minty style, produit par Inca Production.

Pascale Salkin compose des musiques pour la publicité et pour le théâtre : Affaire d’âme d’Ingmar Bergman dans une mise en scène de Myriam Saduis au Théâtre Océan Nord à Bruxelles (en collaboration avec Jean-Luc Plouvier), Intérieur voix de Delphine Salkin au CDN de Montreuil et La banalité du mal de Christine Brückner dans une mise en scène de Jean Paul Sermadiras à Manufacture des Abbesses à Paris et Le rêve d’un homme ridicule au Théâtre de Belleville en 2015, au Théâtre du Poche Montparnasse en 2017 pour le metteur en scène Olivier Ythier.

Elle a signé la création sonore et la composition des musiques originales de Sous la ceinture, de Richard Dresser pour Delphine Salkin en 2013-2014.

Ses compositions sont consultables en accès libre sur  :

http://www.pascalesalkin.com

https://soundcloud.com/pascale-salkin

Elle est également professeur de théâtre, titulaire du Diplôme d’Etat